Le XXIX ème Rallye Kalliste

 

Plus d'une trentaine d'autos venues du Continent, de Suisse, de Belgique et de Corse, telle fut la composition des équipages de la XXIX ème édition du Rallye Kalliste  du 11au 19 Septembre 2017.
Retardé par Sieur Eole,le Piana en provenance de Marseille libéra après plus de 2 heures d'attente les participants à cette manifestation du Club des 3 A (Anciennes Automobiles Ajacciennes).

Heureusement, le regroupement des voitures sur la célèbre place Saint Nicolas à Bastia s'est effectué sans problème et tout le monde a pu savourer un copieux petit déjeuner pour fêter ces retrouvailles.

 

Une mer d'un bleu dur,balayée d'un vent fort baignait les routes tortueuses et sauvages du Cap Corse empruntées par les autos pour la 1ere étape: vraiment peu de baigneurs sur la plage de Farinole !

Comme le disait Raymond Devos, ils ont démonté la mer !

 

Traversée du très beau (et très fréquenté) village de Nonza: impossible de stationner et pas le temps de visiter, nous devons aller à la marine d'Elbo pour le déjeuner.

 

Devant le restaurant "Chez Morganti" à la Marine d'Albo, à côté de la Chapelle.

 

En continuant notre périple autour du Cap Corse, les flots toujours déchainés vers Canari.

 

Après le tour du Cap Corse, nous redescendons sur la côte est en diection de Bastia: la mer semble calme à l'abri du vent: une tour génoise domine une superbe crique.

 

2ème étape le mercredi 13 septembre:

 

Après une nuit réparatrice à l'Hotel La Lagune en bordure de plage à Lucciana et un copieux petit déjeuner, ce n'est plus le moment de profiter de la piscine.

 

C'est la Balagne qui s'offrait comme décor pour cette 2ème journée. Du col de Teghime à la Conca d'Oro en passant par le "désert" des Agriates,chaque virage dévoilait de sublimes nouveaux paysages jusqu'à un arrêt"surprise"et impromptu pour un apéro très apprécié près de la plage de l'Ostriconi.<< Nouvelle zone de texte >>

 

Puis arrivée à Santa Reparata di Balagna pour un déjeuner avec vue sur Ile Rousse.

 

Une bonne sieste pour la belle C11 d'Alain à l'ombre pendant le repas.

 

La vue panoramique sur l'Ile Rousse admirée pendant le déjeuner incita la majorité des participants à quitter le resto par la droite alors que le road book indiquait "à gauche" !!!. La visite d'Isula Rossa, cité créée par Pascal Paoli -U Babbu di a Patria- eut son franc succès.

 

Belgodere, sur la route du retour prévue (pour ceux qui n'ont pas triché en rentrant directement).

 

La Castagniccia pour la 3ème étape le jeudi 14 septembre.

Tous le matins en partant de l'hotel nous pouvons admirer l'Eglise de la Canonica avec son incompréhensible crochet de route qui la contourne !

 

Ca me rappelle une blague: Le corse et la route

Un journaliste interviewe un paysan corse :
– Comment faites-vous pour tracer les routes ?
– Ben, on lâche un âne, on regarde le chemin qu’il emprunte, et on fait passer la route.
– Et si vous n’avez pas d’âne ?
– Ben, on prend un ingénieur.

 

Le circuit nous fait passer à Venzolasca par des routes étrotes et ombragées.

 

Après un circuit viroleux sur les contreforts de la Castaniccia, c'est à Loretto di Casinca qu'un "spuntino" était offert par le Club des 3A sur la grand place du village: vue sur la plaine orientale et l'ile d'Elbe, passages entre les maisons, quiétude.

 

Après un déjeuner à Moriani Plage, retour à la montagne des routes étroites et sinueuses laissant découvrir des paysages contrastés et des rencontres si coutumières sur les petites routes corses:porcs noirs "nustrale" ou chèvres et boucs "cascadeurs". Hélas les cruels incendies de l'été ont laissé de vastes saignées dans la nature meurtrie...

 

Arrêt technique pour Sylvie et François (épaulés par de précieux conseillers), une roue étant dangereusement desserée

 

Enfin, les volontaires pouvaient visiter le site de production de l'eau gazeuse Orezza.

 

Une dernière vue de l'hotel au crépuscule.

et n'oublions pas le coucher de soleil


4ème étape le vendredi 15 pour rejoindre Ajaccio:

par la typique diagonale passant par la Scala di Santa Régina
sublime!!!  les ravins à gauche, les flancs granitiques à droite...ouf les klaxons ont souvent été utilisés!!! mais quels décors!!!

Puis c'est l'arrivée sur le grand plateau de Calacuccia avec son lac de retenue, son décor alpestre: on peut faire le tour du lac par une route ombragée qui passe ensuite sur le barrage.

 


Enfin l'arrivée à l'hotel restaurant Castel di Vergio  (le plus élevé de Corse) mérita bien notre arrêt pour le déjeuner avec en toile de fond les plus hauts sommets de l'Ile. L'après-midi, après 2 cols franchis,2 forets de pins Lariccio traversées,les autos arrivèrent à Ajaccio ville Impériale ,capitale Régionale.

 

La 5ème étape du samedi 16 septembre:

 

Une promenade en mer prévue fut longtemps hésitante par des conditions météo annoncées défavorables.

Finalement le micro climat dont bénéficie le golfe d'Ajaccio et ses alentours permit le déroulé normal de l'étape; Porto et les fabuleuses Calanches de Piana, classées au Patrimoine mondial de l'UNESCO, ont été parcourues par terre et par mer. Décors somptueux à couper le souffle qui le fut plutot rendu court par une mer légèrement chahuteuse.

 

 

L'embarquement à Porto pour une excursion vers Capo Rosso .

 

Un apéro imprévu sous les eucalyptus replongea nos "marins" dans les meilleures dispositions pour rejoindre la plage d'Arone pour un déjeuner"pieds dans l'eau": voici l'équipe du Club des 3A à votre disposition.

 

La descente vers la plage d'Arone où un déjeuner nous attendait avant une petite sieste pour certains sur la confortable terrasse en bois flotté et un retour vers Ajaccio.

 

Dimanche 17 septembre: 6ème journée en totale liberté.

 

Il y avait le choix pour des ballades variées; la ville,les plages,les alentours ont enchanté les participants comme ils le furent au repas de clôture pris dans un cadre idyllique avec en toile de fond la baie du golfe d'Ajaccio-folle ambiance année 80 ? chants Corses- le chauffeur du car interdit de conduite après minuit s'en souviendra....

 

 

Dernière journée, lundi 18 septembre.

 

Direction Bastia par l'axe principal de l'Ile et arrêt oh combien sympathique chez Jacqueline à Castirla pour le déjeuner. Ah, Jacqueline et la course aux "selfies"...en voilà une qui soigne tant les papilles par sa succulente et abondante cuisine traditionnelle, nous n'aurons pas pour elle "la dent dure" !!

Bastia,le port,l'embarquement; les "partants" souhaitaient qu'Eole puisse retarder, mieux repousser le départ du navire...non.

Eole par contre transporta jusqu'à nous une clameur venant du Piana quittant le port:

             "Kalliste un jour, Kalliste toujours".

La XXIXeme édition a vécu, que vive la XXXème !!!!

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Anciennes Automobiles Ajacciennes